Le FONAC se présente

 

Mission

Le FONAC a pour mission le lutter contre la corruption sous toutes ses formes, les détournements des deniers publics, l’enrechissement illicite, le trafic d’influence, des faux et usage de faux, l’impunité et toutes les pratiques contraires à la bonne gouvernance et aux principes moraux.

 

Objectif

Le FONAC a pour objet de:

  • identifier et dénoncer aux institutions publiques chargées du contrôle ou de la répression, les affaires de corruption et plus largement les infractions économiques et financières;
  • suivre les dossiers transmis aux organes de contrôle et de répression et de rendre compte à l’opinion publique;
  • médiatiser les cas d’infraction économiques, financières et autres identifiés et vérifiés;
  • proposer ou initier des textes dans le but d’améliorer le cadre juridique de répression et de prévention de la corruption, du détournement de deniers publics et de pratiques contraires à la bonne gouvernance;
  • contribuer à la formation et à l’éducation des populations contre la corruption;
  • aider à l’élaboration et vulgariser les manuels de procédure des services administratifs;
  • diffuser toutes sortes d’informations susceptibles de prévenir les infractions économiques, financières et autres.

 

Structures

  • Assemblée Générale
  • Conseil d’Administration
  • Bureau Exécutif National
  • Bureaux Départementaux

 

Activités réalisées

  • Après son installation, le FONAC a rencontré le Président de la République, le Président de l’Assemblée Nationale, le Président de la Cour Suprême, la quasi-totalité des ministres;
  • La loi du règlement a été l’une des priorités du FONAC qui a contribué au lancement du processus ayant conduit à sa préparation et à son adoption;
  • Le FONAC a pris une position très claire et a condamné la manière dont les 65% des parts de la SONACOP ont été cédées au secteur privé. Le FONAC a demandé aux autorités et continue la pression pour que le dossier SONACOP soit porté au pénal devant les tribunaux;
  • Le FONAC a demandé au Président de la République et aux ministres en charge du dossier, la fermeture de toutes les salles de jeux de machines à sous sur toute l’étendue du territoire national;
  • Le FONAC a fait des investigations au Ministère de la Santé, qui ont conduit à la découverte de sacs de sable échangés avec des sacs de glucose qui ont été volés. Suite à cela, le FONAC a contribué à la poursuite judiciaire des mises en cause, à leur condamnation à 12 mois de prison ferme et au remboursement intégral de près de 10.000.000 FCFA, montant équivalent à la valeur du glucole volé;
  • Le FONAC a contribué à la réforme des marchés publics au Bénin aussi bien dans la conception que dans la vulgarisation des textes;
  • Le FONAC a organisé une marche vers le Président de la République, le Ministre de Justice, de la Législation et des Droits de l’Homme, le Président de la Cour d’Appel de Cotonou, pour demander qu’ils mettent fin à l’impunité au Bénin;
  • Le FONAC a contribué à la mise en place des dispositions au niveau du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Réforme Administrative et du Ministère de l’Economie et des FInances pour simplifier la délivrance des livrets de pension aux retraités et réduire sensiblement la corruption à ce niveau;
  • Le FONAC a réalisé plus de 30 débats à la télévision nationale, plus de 80 émissions, débats et autres actions sur des radios privées commerciales, rurales et communautaires, plus de 50 débats et émissions sur les chaînes de télévisions privées. Les thèmes portant sur la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption dans divers domaines et secteurs de la vie publique;
  • Le FONAC a contribué à l’élaboration et à la mise en oeuvre du plan stratégique de la lutte contre la corruption au Bénin;
  • Le FONAC a produit plus de 15 spots de sensibilisation et de lutte contre la corruption et les a diffusés durant deux ans à la télévision nationale;
  • Le FONAC a organisé dans tous les départements du Bénin des conférences débats publiques sur « La nécessité de lutte contre la corruption au Bénin », « Les dégâts causés par la ocrruption au Bénin », « Pourquoi la bonne gouvernance dans les services publics est un atout pour le Bénin »;
  • Le FONAC, sur financement de l’USAID, a inscrit dans plus de 90 écoles primaires et secondaires privées et publiques, des messages de lutte contre la corruption, de respect de la déontologie, de l’éthique et de la morale;
  • Le FONAC a organisé sur financement de l’USAID 10 ateliers de formation sur le thème « Dynamisation du cadre de déontologie et de bonne conduite » dans les départements de l’Atlantique, du Zou, de l’Atacora et du Bourgou. Plus de 150 enseignants, 150 cadres et agents de santé et 120 cadres et agents du Ministère de l’Economie et des Finances, ont été formés;
  • Le FONAC a réalisé, en partenariat avec la Cellule de la Moralisation de la Vie PUblique, et sous financement de la DANIDA, des ateliers de formation au profit des élus locaux, des leaders d’opinion et du personnel administratif des collectivités locales. Ces atliers ont eu lieu à Bohicon et à Parakou et ont connu la participation de 132 personnes venues des 77 communes du Bénin;
  • Le FONAC s’est investi dans la prévention des fraudes électorales et dans l’observation des élections législatives (1999, 2003, 2007), présidentielles (2001, 2006), communales et municipales (2002);
  • Le FONAC, de par son expertise, a contribué à la résolution de beaucoup de problèmes de bonne gouvernance, de corruption et autres, au niveau des services publics et de quelques structures semi-publiques et privées;
  • Le FONAC a initié et organisé en 2004 et 2005 « La Journée Nationale Anti-CorruptioN ». En 2004, huit différents chefs religieux ont délivré des messages tirés de la tradition et des livres saints. En 2005, le thème de la journée était « Halte à l’impunité »;
  • Avec l’appui de l’USAID/RTI, le FONAC a radicalisé la lutte contre la corruption. Il a réalisé 3 forums à Abomey-Calavi, Parakou et Bohicon sur le thème « Importance de la lutte contre la corruption et l’institutionnalisation d’une Journée Nationale contre la Corruption ». De plus, 3 ateliers de concertation des différentes structures intervenant dans la lutte contre la corruption ont permis de créer le cadre de concertation des acteurs de lutte contre la corruption. Enfin, 1 atelier de formation des opérateurs économiques sur la « Contribution des opérateurs économiques eà la lutte contre la corruption » et 1 atelier de formation des journalistes sur le thème « Médias et lutte contre la corruption » ont été organisés;
  • Après les expériences de 2004 – 2005, le FONAC, toujours avec l’appui de l’USAID/RTI, a fait un plaidoyer vigoureux à tous les niveaux de l’Etat, pour l’institutionnalisation d’une Journée Nationale de lutte contre la Corruption, célébrée le 8 Décembre de chaque année depuis 2006, sous l’égide du Ministère de la Réforme Administrative et Institutionnelle. Le FONAC a été soutenu dans son plaidoyer par la Commission des Lois, la CAPAN et l’APNAC pour le vote de la loi anti-corruption en souffrance à l’Assemblée Nationale.

 

Intégrité

Publicités